${ cart.content.item_count }
Continue Shopping
Back to blog arrow Back to All Previous article arrow Les bienfaits d’un style de...
Le rôle du cannabis dans le traitement des convulsions Image Back to blog arrow Back to All

Le rôle du cannabis dans le traitement des convulsions

Image par Unsplash |  Kelly Sikkema

Le cannabis est utilisé pour traiter les troubles convulsifs depuis des milliers d’années. Des recherches récentes expliquent ce que nos aïeuls avaient découvert de façon intuitive et ce que les gouvernements d’aujourd’hui commencent à admettre.

Le cannabis est utilisé pour traiter les troubles convulsifs en raison de son profil médicinal unique :

  • Anticonvulsif
  • Anti-inflammatoire
  • Antiémétique (prévient la nausée et les vomissements)
  • Neuroprotecteur

Même si le THC possède ces propriétés, le CBD a récemment pris la tête du peloton en matière de prévention des convulsions. Cela s’explique par ses propriétés anticonvulsives plus puissantes, son profil de dépendance inférieur et l’absence d’effets psychoactifs, ce qui permet à plus de patients de profiter des bienfaits de ce cannabinoïde.

C’est connu : l’huile de CBD a été utilisée pour traiter des enfants épileptiques réfractaires aux médicaments avec un succès incroyable. Dans le cadre d’une étude, des enfants et adolescents ont été suivis sur une période de 14 semaines. Les adolescents qui recevaient du CBD subissaient la moitié moins de crises de convulsion par mois que leur moyenne, alors qu’aucun résultat significatif n’a été démontré chez les adolescents qui prenaient un placebo.

Ces résultats ne signifient pas pour autant qu’il n’y a pas de place pour le THC dans le traitement des convulsions. Dans une étude menée par Sick Kids Toronto, les chercheurs ont trouvé un point d’équilibre prometteur où les effets indésirables du THC sont atténués et les propriétés médicinales du CBD sont augmentées. Cette découverte a changé la vie de nombreuses familles, car elle contribue à faire passer le nombre de crises de convulsions de 100 par mois à quelques-unes par année.

De telles histoires de réussite et de soutien de la part des parents ont contribué à ce que la FDA autorise l’Epidiolex, un dérivé synthétique du CBD qui est prescrit aux patients souffrant de types d’épilepsie résistants aux traitements comme le syndrome de Dravet, le syndrome de Lennox-Gastaut (SLG) et la sclérose tubéreuse de Bourneville. L’Epidiolex est donc un dernier recours qui s’avère efficace.

De quelle quantité d’huile de CBD les patients ont-ils besoin ?

Pour traiter ou gérer des troubles physiques ou mentaux avec du cannabis, il est essentiel d’être supervisé par un professionnel de la santé ou encore mieux, par une équipe de professionnels qui peuvent vous soutenir et vous offrir des conseils adaptés à vos besoins uniques.

Il est aussi important de tenir compte de la provenance de votre cannabis et de chercher la forme la plus pure possible de la plante. Évidemment, nous vous conseillons des produits biologiques.

Comme règle générale de base, retenez que le dosage de l’huile de CBD doit être effectué de la même manière que pour toutes les autres formes de cannabis : doucement et lentement, car moins, c’est mieux.

Back to blog arrow Back to All